Le 18 janvier 2020, Carouge Natation organisait  le tournoi des U11, comptant pour le Championnat Régional  RSR Nord-Ouest. Une première pour cette catégorie qui, d’année en année,  se renforce de nouveaux arrivants. Une preuve supplémentaire de l’engouement suscité par le water-polo.

Cinq équipes y prenaient part : Carouge Natation (CANA), Genève Natation (GN), le Cercle des Nageurs de Nyon (CNN), les « Red-Fish » neuchâtelois (RF) et le Schwimmklub (SK) Bern. Une sixième équipe Lausanne Natation,  déclarait forfait.

On se souvient qu’en novembre 2019, le SV Bâle avait organisé le tournoi Inter-régional des U15, remporté par l’équipe de Bâle

On rappelle également qu’en octobre de la même année, Kreuzlingen avait organisé le tournoi U13 remporté par les tessinois.

C’est la toute première fois qu’un tournoi est organisé pour les U9 et les U11. L’exiguïté du bassin avait obligé les organisateurs à faire preuve d’ingéniosité en coupant le terrain en deux. Si bien que deux matchs pouvaient de dérouler en même temps, bénéficiant du même tableau d’affichage, à la condition que les deux  arbitres s’accordent sur une chronologie parfaite pour le lancement des différentes périodes.

La piscine des Pervenches a retenti toute la matinée de clameurs et de hurlements .  L’ambiance était survoltée avec  la présence de plus d’une cinquantaine de joueurs sous la houlette des coaches hurlant leurs instructions. Ajoutez à l’ensemble, les parents encourageant leur progéniture et vociférant leur prénom, et vous aurez une idée de l’atmosphère de ce samedi matin.

Neuchâtel et Bern prenaient part pour la première fois à ce tournoi. Les deux équipes n’avaient pas les effectifs pour y participer. Tandis que Genève devait s’allier à Lausanne pour former une équipe au complet, le Cercle des Nageurs de Nyon avait coutume de s’associer à Carouge. Les nyonnais qui avaient aligné quatre participants aux Championnats suisses classés sixième, partaient favoris du tournoi, au contraire d’une équipe carougeoise « décimée » suite à la  montés de ses effectifs en U13.

Kader, le sélectionneur des minimes carougeois, alignait une équipe diminuée avec seulement trois mois de rétropédalage dans les jambes. Les malheureux lausannois étaient, pour leur part passés à la trappe en raison de la constitution par Branko, le coach genevois d’une équipe entièrement genevoise.

A midi, les jeux étaient faits  Nyon prenait naturellement en tête du tournoi, suivis des « Red-Fish » qui avaient aligné un joueur d’exception, Sacha, promis, sans aucun doute, à un bel avenir de poloiste. L’excellent passeur de balles s’avéra également fin buteur. Il contribua largement à faire triompher son équipe et crucifia, à plusieurs reprises, le gardien carougeois.

Interviewé, l’entraîneur carougeois dira toute son admiration pour ses petits  joueurs qui surent dépasser le stress causé par ce premier tournoi. Même si le nouveau était plutôt moyen, il reste confiant en l’avenir compte tenu du travail en cours.

Le prochain tournoi U11 opposera de nouveau Nyon à Carouge, en deux matchs, le 29 février, aux Pâquis. Même si le sélectionneur des sardes ne nourrit guère d’illusion pour ces deux rencontres, il se réjouit de voir ses poulains s’aguerrir au fil des matchs.

 

Please follow and like us: