Jeudi 12 décembre 2019, les U17 étaient les invités des genevois à leur piscine de Varembé, pour un match comptant pour le championnat. Un derby qui s’annonçait prometteur comme la dernière rencontre  entre les deux équipes qui avait eu lieu aux Pervenches,  le 15 mai 2019. Les deux frères du bout du Lac s’étaient alors affronté  impitoyablement, se rendant coup pour coup,  jusqu’à ce qu’il n’en resta plus qu’un. Ce fut Carouge. Les sardes remportèrent le match au score de 12 à 5.

Ce jeudi, le scénario fut bien différent puisque dès les premières minutes du match, les carougeois  emmenés par un Kaya au sommet de son art,  prirent les opérations en main,  même s’ils ratèrent  la première supériorité numérique. Enchaînant les attaques, les “Rouge-et-verts”  finirent par remporter la période avec un avantage de 8 buts à rien. Kaya marqua 4 buts à lui tout seul, servi par une équipe soudée comme jamais.

Au second quart-temps, Marc Brisfer, rassuré par le score,  retrouva son flegme habituel. Il jongla littéralement avec ses effectifs forts de son autre « pointe » le solide Roman Garcia qui se fera l’auteur de quatre beaux  buts. Particularité du match. L’entraîneur avait placé Matteo Rota à la tête de l’équipe, Une vieille habitude du coach qui consiste à instituer un capitanat tournant, au gré de la forme constatée de ses joueurs ou encore du feeling du moment. Au demeurant, le tournus fonctionna si bien que les locataires des Pervenches remportèrent cette période par 5 buts à 1.

C’est ce moment que choisit l’entraîneur pour jeter dans la bataille les jeunes pousses encadrées par quelques «  anciens ». Au cours de ce troisième quart-temps, les carougeois renouèrent avec leur vieille habitude de baisser les bras. Défense laxiste, attaques sans conviction et pertes de ballons permirent  aux locataires des Vernets de remporter cette période par 3 buts à 2.

Sans se laisser démonter, Marc Brisfer choisit de continuer à faire tourner son effectif au maximum, optimisant sa supériorité numérique. Le score de la période fut révélateur de la domination incontestée des carougeois. Ils s’imposèrent à tous les compartiments du jeu, faisant la démonstration de leur excellente préparation physique, d’un niveau technique jamais atteint par des U17 carougeois. Ils remportèrent ce dernier quart-temps par 7 buts à 3 et le match au score de 22 buts à 7. Un match où Kaya marqua à lui seul 11 buts. Interrogé à ce sujet l’attaquant eut ces mots:

-” C’est grâce à l’équipe que j’ai pu marquer tous ces buts !”

Marc Brisfer confiera, à la fin du match, son admiration pour ce joueur exceptionnel. Il dira :

-«  Au fils des semaines, Kaya s’est imposé comme le patron naturel de l’équipe, prenant une  nouvelle dimension.  Dès que l’équipe tousse un peu,  il en prend les rênes et montre l’exemple. Peut-être même un peu trop, par moments,  mais l’attaquant affiche une telle volonté et une telle hargne, qu’il en arrive à motiver le reste du groupe. Après avoir marqué à quatre reprises, en première période, le joueur s’est mis au service de ses co-équipiers,  en deuxième et troisième période,  se contentant de ne scorer qu’à deux reprises, pour finir le match avec cinq réalisations au dernier quart-temps »

Please follow and like us:
20
fb-share-icon20
20
fb-share-icon20