La première Équipe du Carouge Natation nous a offert, hier, vendredi 10 mai, un match d’anthologie contre l’équipe de Kreuzlingen.
A l’aise dans tous les compartiments du jeu, les carougeois ont commencé par ouvrir le score avant de se faire rattraper alors qu’ils menaient deux buts à zéro.

Après un moment de doute qui s’est traduit par l’encaissement de plusieurs buts, sur contre-attaques ou fautes directes, les locataires des Pervenches ont visiblement décidé de prendre leur destin en main et de talonner leur adversaire, lui rendant coup pour coup.

On a pu assister à de magnifiques shoots retournés d’un Levente Szabo qui a fait la démonstration de son talent, malgré une fracture du pouce et son absence du bassin durant deux semaines.

On a également eu le plaisir de voir un Benjamin Fisher, Alias “Benji”, courageux et offensif qui a pu surprendre le gardien suisse-allemand à deux reprises avec des tirs subtils et d’une précision diabolique. On se réjouit que l’ancien champion de natation ait opté naguère pour le water-polo

On a pu admirer le retour d’un tout grand Mathieu Marechal complètement décomplexé face à des adversaires talentueux et aux gabarits surfaits. Le gaucher,  que d’aucuns avaient oublié un peu trop tôt, un peu trop vite, a fait la démonstration de son retour en grande forme,  après une longue période de doute consécutive à une douleur persistante à l’épaule gauche.

Il y avait également Samuel Baertschi, plus que jamais défenseur accompli et qui prit tous les risques afin de mettre en échec les charges adverses.

Enfin, signalons l’excellente prestation d’un Zoltan Szegi des grands jours. Le géant hongrois dut faire montre de tout son art, déployant  son envergure  pour stopper plus d’un tir,  d’une puissance inouïe !

Autant d’éléments qui firent douter Kreuzlingen dans un dernier quart temps trépidant !

Le score de 14 à 17 fut révélateur de ce combat titanesque mené par des « Rouges-et-verts »  vaillants et volontaires. Il y avait, au demeurant, bien longtemps que le public carougeois n’avait assisté à une si belle empoignade entre son Equipe et un adversaire de cette taille.

Malgré la défaite sur un score dont il faut dire qu’il fut serré, la soirée d’hier fera désormais date et partie de ces souvenirs impérissables. Gageons qu’elle marque un tournant psychologique pour notre Première Equipe.

C’est tout ce qu’on nous souhaite !

Please follow and like us:
20