Il y a des rendez-vous auxquels on ne peut se soustraire, en raison du plaisir qu’ils vous procurent. Le meeting Saint-Nicolas de Plan-Les-Ouates, en fait partie. L’affluence qu’a connue cette compétition n’aura donc étonné personne. Les sardes étaient au nombre des participants. Avec trente de leurs nageurs présents au meeting, c’était le plus grand groupe de carougeois à faire le déplacement, depuis bien longtemps.

Parmi ces derniers, six (6)  jeunes nageurs du groupe pré-compétition,  Abigaëlle Ndabo, Alexander Rousseau Fillon, Aya Sefraoui, Ethan Schaulin, Lina Elaiti et Shaan Schultess, affrontaient  leur premier meeting. Même si les chronos ne furent pas à la hauteur des espérances des deux coaches, Matthieu Soubeyrand  et Marcell Mikolai, les jeunes nageurs purent mettre en pratique les techniques travaillées à l’entrainement et se fixer des chronos de  référence à battre aux  prochaines compétitions.

Pour les vingt-quatre (24) autres nageurs des groupes Compétition 1 et 2, et les Élites, il s’agissait de vérifier si la programmation établie par l’entraîneur allait s’avérer juste, après une semaine d’affûtage. Le contrat semble avoir été rempli, à tout le moins partiellement,  pour la plupart  des athlètes qui ont progressé dans toutes les courses. Certains  de quelques dixièmes difficiles à gagner,  comme Amine Khettabi, avec un petit 33″29 au 50M Brasse, et 0″34 de mieux. L’athlétique brasseur qui piétine depuis plusieurs mois,  semble avoir peut-être trouvé son chemin à travers l’ornière. C’est tout ce qu’on lui souhaite

Lucas De Andrade, le sympathique Petit Papillon du Cana a grandi d’une dizaine de centimètres et « pris » des épaules,  au cours du repos estival. Le papillonneur a aussi forci, gagnant naturellement plus de dix secondes,  au 200M 4Nages en 2’30.

Il faut également citer la triathlète Jane Sudre, auteure d’une très belle course sur 100M Nage Libre en 1’10″15. On regretterait presque de la voir se disperser entre le vélo et la course et ne pas se concentrer sur la natation au vu de sa fulgurante progression.

Julia Hauser poursuit son petit bonhomme de chemin, au fil des entraînements. Imperturbable, elle vient de passer sous les 40″ en Brasse, le sourire radieux en prime.

Raoul Jaquenoud, pris par des études qui le contraignent à réduire le nombre de ses entraînements,  surprend son entraîneur, avec  un beau 100M Nage Libre et son 58″. Avec son frère Arno ils nous ont offert un magnifique moment d’émotion sur 25M Brasse où ils n’étaient que deux. Dans le public, au moment de la remise des médailles, on a pu entendre fuser des calembours du style « Deux Jaquenoud pour le prix d’un » ou encore « un bisou ! »

Un autre moment d’émotion et d’amitié nous a été offert par Matthieu Soubeyrand qui a accompagné, sans forcer, son poulain, Amine Khettabi qui nageait à ses côtés, au 200M 4 Nages, histoire de l’amener à donner le meilleur de lui-même.

A noter que la totalité des nageurs du groupe Élite, ont accédé aux finales sur 25M.

Hugo Chauvet, auteur d’un 50M Nage Libre en 28’’ 85, engrange sa qualification dans la discipline et au passage fait un podium au 25M Dos, sa nage préférée, en 15’’.

À tous ces finalistes se sont ajoutées Kyrja Sorg, qui vient de passer chez les Elites. Elle se classe  deuxième au Papillon. Judith Politi,  se hisse sur la troisième marche en Brasse. Deux podiums qui viennent s’ajouter aux  dix-sept autres tombés dans l’escarcelle des locataires des Pervenches.

Prochain rendez-vous,  mi-décembre pour la première compétition de la saison, en bassin olympique, Le « Challenge Escalad’eau ».

Please follow and like us:
20