Samedi 23 et dimanche 24 mars. Sous un soleil radieux se sont tenus les Championnats romands par catégories d’âge. La crème de la natation romande s’était donné rendez-vous dans cette petite piscine Des Arêtes située sur les hauteurs de la Chaux-De-Fonds, à la Rue de la Croix-Fédérale, afin d’en découdre. Une organisation irréprochable combinée à la gentillesse et à la compétence des organisateurs,  ont donné un éclat particulier et un air de fête à l’événement faisant oublier l’étroitesse du bassin et ses quatre couloirs.

Huit carougeois du groupe Elites qui avaient gagné leur ticket pour ces Championnats,  y  affrontaient les meilleurs nageurs régionaux.

Dans l’escarcelle du Carouge Natation sont tombées quatre médailles.

Pour Lucas De Andrade, sacré Champion romand sur 200M Papillon. Après son titre, le nageur en proie à la fatigue et au stress, a plutôt  subi les deux autres courses du samedi. Vingt-quatre heures plus tard, il ne semblait pas encore remis de ses efforts de la veille. Ils lui ont coûté les deux plus hautes places du podium. Inconsolable, il a dû se contenter d’une troisième place au 100M Papillon, la dernière course de week-end.

Deux autres médailles  d’argent furent glanées par Amine Khettabi sur 100 et 200M brasse. L’absence au programme de sa course de prédilection, le 50M Brasse,  a sans doute coûté une troisième médaille au Brasseur du Cana. Comme lot de consolation, le nageur a tout de même fait tomber  le vieux record du club sur 100M Brasse des 14 ans,  en 1’15″21,  détenu  jusque-là par Jeremy Desplanches. En 2’46”,  Amine se rapproche également du record du même Jeremy,  établi à 2’44”

De nombreuses petites améliorations sont à mettre au compte des autres nageurs : Raoul Jaquenoud se rapproche de la barre de la minute au 100M NL malgré un faux départ technique qui lui a valu de parcourir plus de 50M avant d’être stoppé.

Brandon Paduret et Julia Hauser améliorent leurs temps de quelques dixièmes de secondes,  assurant ainsi leurs qualifications pour la saison prochaine.

Bianca Besomi réussit une amélioration minime sur 50M Nage Libre,  malgré une longue période sans entrainement, confirmant son potentiel physique et son explosivité dans les courtes distances.

Elie Politi et Hugo Chauvet qui s’étaient qualifiés de justesse,  lors des dernières compétitions, eurent  plus de mal à gérer le stress et placer leur nage. Ils en ont malheureusement payé le prix avec des temps au-dessus de celui de leur engagement.

Une nouvelle période de préparation s’ouvre qui mènera aux championnats romands  d’été, au Championnats suisses Open et aux Championnats suisses Espoir.

Affaire à suivre !

Please follow and like us:
20