Match pour la troisième place des play-off : CAROUGE S’EST FAIT PEUR !

CAROUGE Natation – SC HORGEN : 12 – 11
(2-1/5-5/4-4/1-1)

Victoire des Lions de Carouge dans cette première confrontation que les partenaires de Romain BLARY ont bien maîtrisé pendant les ¾ de la rencontre, avant de remettre en selle leur adversaire occasionnant une fin de match crispante. Un succès précieux qui leur permet de mener la série.

C’est à une belle rencontre que l’on assista hier soir pour cette première confrontation entre l’équipe de Carouge et l’équipe d’Horgen, le troisième de la phase régulière opposé au cinquième. L’événement outre l’enjeu, c’était le retour attendu et espéré de Romain BLARY absent depuis six semaines en raison d’une fracture à la main droite. Un retour gagnant puisque le meilleur buteur de Carouge (48 buts cette saison), fut un élément essentiel de cette victoire en inscrivant quatre buts dont un chef d’œuvre sur une action individuelle comme lui seul peut le faire. Comme il nous l’avoua en fin de rencontre ce fut physiquement difficile, on oublie qu’à 36 ans même pour un joueur de cette trempe, revenir pour jouer un tel match c’est loin d’être une sinécure après quatre semaines sans nager ou manier le ballon. Il faudra donc confirmer cette victoire dès samedi prochain, les trois confrontations entre les deux équipes ont abouti à des matchs disputés, gageons que ce sera encore le cas à Horgen. En face le meilleur buteur du championnat Marko MONOJLEVIC (78 buts !) a une nouvelle fois montré sa qualité et sa pugnacité en inscrivant quatre buts et en tenant à bout de bras son équipe, un véritable poison pour les défenses adverses.

Carouge cependant aurait pu se rendre la partie plus facile, mais alors les locaux menaient de quatre buts en milieu de troisième période, les joueurs de Frédéric DURAND ont connu un véritable trou d’air, complètement déboussolés en attaque en se précipitant pour creuser l’écart, et laissant des boulevards en défense ou coupables de fautes de marquages permettant à leur adversaire de revenir dans la partie. Il faudra absolument éviter ce genre de scénario à Horgen, mais faute d’avoir su maintenir leur adversaire la tête sous l’eau, et malgré une dynamique défavorable en fin de match, les Carougeois ont su stopper l’hémorragie pour vaincre, une victoire très précieuse pour monter sur le podium. Nous sommes à mi-chemin dans cette série, et tout est encore jouable pour les deux formations. Carouge est encore capable d’hisser son niveau de jeu à l’instar de quelques individualités en demi-teinte hier soir, mais pour obtenir cette seconde victoire, la clef sera défensive en limitant absolument le rayonnement de la pointe serbe MANOJLEVIC.

Le match

Une partie qui s’est jouée en quatre temps hier soir à la piscine de la Fontenette. Un premier temps pendant les deux premières périodes où les deux équipes se rendirent coup pour coup, l’écart excepté un 2-0 initial, n’excédant jamais plus d’un but. Carouge faisait la course en tête et Horgen revenait à sa hauteur pour achever la première moitié de la rencontre sur un score de 7-6 en faveur des locaux. C’est Raphaël PIRAT qui inscrivit les deux premiers buts carougeois, d’un superbe tir au six mètres plein axe venant se loger dans la lucarne gauche du portier d’Horgen, récidivant quelques minutes plus tard en nettoyant cette même lucarne sur penalty (2-0). Pour ménager Romain BLARY après sa longue période d’inactivité, Frédéric DURAND avait choisit de jouer avec Samuel BAERTSCHI en pointe, laissant BLARY en périphérie, pour permettre à celui-ci de rentrer en seconde pointe si nécessaire.

En face le jeu d’Horgen se résumait à essayer de trouver leur pointe, le Serbe très remuant mais peu chanceux en première période malgré quatre tentatives de tirs. Mais cela ne pouvait pas durer et en seconde période Marko MANOJLEVIC inscrivit trois buts profitant d’une défense coupable à son égard, d’un relâchement qui, en face d’un tel joueur est immédiatement sanctionnée. Bien secondé par son capitaine BJELAJAC, artificier en périphérie, HORGEN faisait jeu égal avec CAROUGE tout au long de ces deux premières périodes. Matthieu MARECHAL dans une action pleine d’audace se déjoua de son défenseur et du gardien en face à face (4-3), puis BLARY par deux fois, dont un magnifique revers (3-2) permettaient de mener au score dans un mano à mano haletant.  C’est à nouveau PIRAT d’un beau tir décroisé qui clôturait la deuxième période (7-6).

Le deuxième temps de cette rencontre se joua en trois minutes dès l’entame de la troisième période avec trois buts pour les Lions, BLARY par deux fois puis Orfeas MALASPINAS en zone plus portèrent le score à 10-6. Une reprise de jeu totalement en faveur des Carougeois, dangereux sur chaque action offensive, et muselant parfaitement l’attaque d’HORGEN et son point d’ancrage MANOJLEVIC. Carouge eut même deux occasions d’alourdir le score sur deux attaques, hélas mal négociées.

Cela aurait pu être un tournant de la rencontre, il n’en fallu pas davantage pour basculer dans une nouvelle séquence favorable à présent à HORGEN. C’est son capitaine Petar BJELAJAC qui sonna la révolte avec un nouveau tir à mi-distance (10-7), puis sur un très mauvais repli défensif de la défense carougeoise, Florian RENGEL totalement démarqué, trompa le gardien du CANA d’une volée de revers (10-8).  Malgré une zone plus à jouer sur l’attaque suivante, les Carougeois, dans un vrai moment de temps faible, multiplièrent les mauvais choix en attaque, ne parvenaient plus à poser la main sur le ballon. Fébriles en défense et laissant plus d’espace et de temps à leur adversaire, c’est presque logiquement que HORGEN en profita pour revenir au score grâce à deux tirs à mi-distance :  un poteau rentrant presque improbable par KASZAS (10-9) puis ce diable de MANOJLEVIC qui égalisa en surprenant la défense d’un tir à l’aveugle en feintant de passer à un partenaire (10-10). Heureusement pour les têtes carougeoises et les spectateurs locaux, Kaya KARAMUSTAFA dans un face à face importantissime, trompa le gardien adverse (11-10) pour redonner un avantage à son équipe.

Avec un but d’avance à l’entame de la dernière période, Carouge avait sauvé l’essentiel, en stoppant la remontée adverse. La dernière période fut le dernier temps de cette partie. Malgré l’interruption de jeu, l’attaque de Carouge avait perdu le fil ne parvenant pas à se détacher de leur adversaire, gâchant quelques munitions en attaque avec quatre supériorité numériques très mal négociées. C’est à nouveau le numéro 10 d’HORGEN, BJELAJAC qui glaça l’ambiance de la Fontenette en égalisant au score (11-11). Une fin de match irrespirable, CAROUGE balbutiant ses phases offensives et à la limite de céder en défense face à des adversaires sentant le parfum de la victoire se rapprocher. Heureusement pour CAROUGE, la sortie de BJELAJAC pour trois fautes diminua l’impact offensif de leur adversaire, et dans une atmosphère de plus en plus intenable, Raphaël PIRAT encore lui, auteur de 4 buts, marqua l’ultime but de la rencontre synonyme de victoire.

Carouge mène la série la série par 1 victoire à 0.

Les stats de la série

Pour CAROUGE :
Blary (4) ; Pirat (4) ; Karamustafa (1) ; Maréchal (1) ; Malaspinas (1) ; Pontikeas (1).
Penalty : 1/1 ; Zone Plus (2/9)
Fautes personnelles : 5.

Pour HORGEN :
Manojlovic (4) ; Bjelajac (4) ; Kaszas (1) ; Rengel (1) ; Herzog (1).
Penalty : 0 ; Zone Plus (1/5)
Fautes personnelles : 10 dont 1 penalty.

« Nous avons fait un match sérieux même si nous avons pris plus de buts que d’habitude. Le regret du match c’est de s’être fait remonter trop facilement alors que nous avions un avantage de 4 but ce qui a rendu une fin de partie indécise. Horgen est une équipe de notre niveau, chaque match se joue donc à un ou deux buts, mais il faut absolument éviter de prendre des buts en contre-attaque, samedi je m’attends encore à un match serré… »

Romain BLARY (Joueur de Carouge)

« Dans une série de playoffs il est primordial de remporter le premier match surtout lorsque l’on joue à domicile et dans un format où il faut simplement gagner deux matchs. On a donc fait la moitié du chemin, il faudra aller gagner chez eux dès samedi pour éviter un troisième match toujours difficile à jouer même si nous serons chez nous. La victoire est belle même si j’ai quelques regrets car à 10-6 on ne doit pas les laisser revenir dans la partie, nous avions eu un gros temps faible en attaque, mais prendre 4 buts ce n’est pas possible car à ce moment-là on les remet dans le match. C’est une équipe rugueuse difficile à jouer et je m’attends à une réaction de leur part, mais nous avons les moyens de boucler la série dans deux jours… »

Frédéric DURAND (entraineur de Carouge)

Partager sur les réseaux sociaux :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

CAROUGE-NATATION

plus d' Articles

Carouge Water Polo - Cri de guerre - Crédit photo : Pascal Bitz
Il n’y a pas eu de miracle pour cette demi-finale qui voyait Carouge affronter l’équipe championne en titre de Kreuzlingen. Pourtant, on a bien cru que l’exploit était possible lors du premier round de
Carouge Water-Polo : U17
Tristar – Carouge 4 -5 (2-1, 1-1, 0-2, 1-1) Après avoir vécu quelques péripéties liées à une panne sur l’autoroute, les Carougeois sont arrivés à Arbon avec beaucoup de retard et ne bénéficiant que

More To Explore

Inscriptions

Saison 2021 - 2022

Les inscriptions pour la saison 2021-2022 de l’école de natation ouvriront le 7 juin.

En attendant vous trouverez les liens d’inscriptions pour les autres activités  sur les pages dédiées :