Samedi  25 janvier, 18.45, Piscine des Pervenches.

Les carougeois de la deuxième équipe recevaient leurs confrères de Lausanne.  Une équipe composée de joueurs chevronnés coachée par Gilberto Scuotto qui officiait également comme excellent gardien des buts.

En face,  Marc Brisfer alignait une majorité d’U17, Mattéo Rota, Kaya Karamustafa, Tommaso Spreij, renforcés par Benjamin Fisher, Alias « Benji »,  de retour après une longue période d’incertitude suite à une blessure et une opération au pouce droit.  Le sélectionneur avait également fait appel  à Thiago Quinteiro, souvent absent en raison de ses activités professionnelles et scolaires. Filippo Campanelli, l’autre junior,  avait également répondu présent à l’appel de son entraîneur. En résumé, on allait assister à un match entre la vieille garde lausannoise et la relève carougeoise avec sur le banc, Marc Brisfer lui-même, au milieu des trois remplaçants. Le coach commentait ainsi son engouement retrouvé pour le ballon :

-« Ça faisait un bout de temps que ça me tentait ! ». On ne peut que se réjouir de voir  le vieux chtimi, de retour dans l’eau.

La rencontre commença timidement pour des carougeois se cherchant  et des lausannois mis en confiance par la jeunesse de leurs vis-à-vis  qu’ils dominèrent  très vite au score avec un premier but.  Tout aussi vite, les sardes se reprirent, grâce notamment  à une défense en béton sous la houlette de Salim Ouldali de retour d’une blessure à l’aine. Le  « vieux lion » encaissera un penalty et se fera l’auteur de l’arrêt spectaculaire d’un autre. Toujours est-il que les carougeois virèrent en tête avec à un but de Benji en pointe et en  marquage en intervalle. Thiago marquera à son tour portant le résultat de la première période à  2 buts à 1

Dans le second quart temps le jeu s’équilibrait quelque peu. Les sardes accentuèrent leur volume de jeu pour étouffer nos adversaires du jour. Un choix qui s’avéra payant mais avec beaucoup d’occasions…..ratées au grand dam de leurs auteurs et du sélectionneur qui tempêtait comme de coutume sur son banc de remplaçant, imité à l’autre bout du bassin par Salim rugissant dans ses filets. Thiago prit les choses en main. Il le fit si bien qu’il se fit l’auteur de deux beaux buts suivi par Kaya, l’incontournable junior. Les carougeois virèrent de nouveau en tête avec un score de 3 buts à 2, face à des lausannois très entreprenants. Le score du match était à ce moment de 5 à 3

Au  troisième quart, les carougeois sifflaient la fin de la récréation et les lausannois cédérent face à  la défense infranchissable  de Tommaso et aux  contre-attaques d’un Benji en embuscade. La pointe carougeoise, profitera de sa rapidité D’ancien nageur pour transpercer la défense adverse, marquant un but et libérant ses co-équipiers qui trouvèrent le chemin des filets adverses à pas moins de six reprises, portant le score de la période à 7 buts à 0 et celui du  match à 12 à 3.

Le dernier quart vit un léger relâchement des carougeois. Les lausannois reprirent des couleurs profitant de lourdes erreurs de leur adversaire qui se risqua à des offensives téméraires. Marc Brisfer se décidera à se jeter à l’eau pour les cinq dernières minutes,  renforçant la défense de ses poulains qui commençaient à accuser une fatigue légitime.  Les lausannois remporteront la période par 3 à 0 et le match s’acheva sur au score de 12 buts à 6 pour les carougeois.

Please follow and like us:
20
fb-share-icon20
20
fb-share-icon20