C est à Uster, délicieuse Commune dont on se souvient qu’elle fut distinguée par “Patrimoine suisse”  du  Prix Schulthess des jardins 2014. qu’ont eu lieu les Championnats suisses 2018. Et c’est dans un centre aquatique qui fait honneur à la ville verte que s’était donnée rendez-vous  la crème de la natation helvétique.

Carouge Natation n’était pas en reste,  puisque le Club du bout du Lac Léman y alignait trois de ses meilleurs nageurs, Matthieu Soubeyrand, Théo Granados et Arno Jaquenoud.

 

A l’issue de ces trois jours de compétition, Théo Granados, le premier des brasseurs du Club qui était engagé sur les trois distances de sa spécialité aura fait le plein de performances puisqu’il aura atteint les 100% d’amélioration, à l’issue de ses trois courses, se classant même au top 30 des brasseurs suisses.

 

Arno Jaquenoud, l’autre brasseur, quant à lui plus polyvalent que le premier, cumulait en sus des trois courses, un 50m Papillon, réussissant au passage, à grignoter une dizaine de places é chacune de ses courses. Le nageur, appuyé par son coach,  s’est promis de surfer sur sa polyvalence lors des prochains rendez-vous.

 

Matthieu Soubeyrand, qu’on ne présente plus,  poursuit sa quête de ses meilleures performances, puisqu’il frise à un centième près, son record sur 100m quatre nages. Le coach principal de la natation du Cana qui s’entraîne aux côtés de ses poulains, s’éprouve en excellente forme. Tant et si bien qu’il nous promet des améliorations substantielles aux prochaines échéances. Un seul regret, le nageur n’a pas pu prendre place aux finales ne résidant pas en Suisse.

 

Le  rideau est tombé sur les Championnats suisses et la semaine qui s’ouvre s’achèvera sur le meeting de la Saint-Nicolas, à Plan-Les-Ouates, au cours duquel nous suivrons avec intérêt, l’évolution des nageurs  du Cana.

Please follow and like us:
20