C’est à la piscine du Cossy qui a ouvert ses portes au  mois de mars dernier que s’est déroulé le traditionnel Mémorial Michel Bailly. Une piscine atypique au  bassin de vingt-cinq mètres sur vingt-et-un. Un carré presque parfait qui  autorise huit couloirs de natation.  L’ouvrage, de belle facture comporte des vestiaires habillés d’un sombre qui tranche décidément sur le  blanc ou les tons pastels habituels. Un seul regret, l’absence de gradins et d’un environnement plus généreux tant dans les vestiaires qu’autour du bassin, pour les jours de forte affluence ou de manifestations.

Mais en ce dernier weekend de septembre, les compétiteurs de tous horizons,  semblaient avoir fait  leur,  ce  nouvel adage qui voudrait qu’à piscine prêtée, on ne regarde ni les vestiaires, ni l’environnement, ni même le bassin, mais plutôt les performances qu’on pourrait y accomplir.  Les nageurs du Carouge Natation avaient, pour ce qui les concerne,  pour objectif principal,  de se rassurer sur leur niveau après un mois d’entrainement.

 

Samedi était réservé aux nageurs de treize ans et plus. Le Cana qui alignait vingt représentants ,  confirmait la montée en puissance de la section natation. Matthieu Soubeyrand  s’était glissé dans la photo souvenir parmi ses athlètes. On avait  peine à le dénicher, n’était-ce son T-shirt estampillé du logo de coach.

En  matinée,  la section faisait quasiment le plein de Meilleures  Performances Personnelles (MPP)  et se permettait même quelques spectaculaires améliorations,  comme Bianca sur 100m nage libre  qui passe sous le seuil des 1’10 avec une amélioration de 3″ ou encore Nicolas qui bondit de 4″,  portant son temps à 1’07″99. A noter également que Marc se rapproche de la minute,  sur cette même course, une barrière psychologique difficile à franchir.

L’après-midi fut nettement moins dithyrambique avec des performances somme toute moyennes, dues en grande partie  à des erreurs dans la gestion de l’hydratation, de l’alimentation, du temps de repos et de la concentration. Des erreurs qui se sont payées cash,  en termes de chrono.

 

Dimanche rachetait quelque peu le jour précédent. Une journée réservée aux plus jeunes qui faisaient connaissance avec le meeting avec de belles performances. Sur les cinq nageurs inscrits, il y eut deux médailles d’or, une d’argent et une de bronze.

Malgré le stress et l’appréhension, les jeunes nageurs ont su mettre en pratique les éléments techniques travaillés lors des entraînements.

Sara Beukers, en grande forme, engrangeait une médaille d’or au 50 mètres dos, une d’argent au 100m dos et une de bronze au 50m libre,  améliorant en moyenne de trois à quatre secondes ses temps. C’est Jérémie Desplanches qui lui remettra son or, lors de la cérémonie de remise des médailles. Kyrja la plus jeune nageuse de sa catégorie décrochait  également une médaille d’or sur 100m papillon, tandis que les autres nageurs atteignaient les temps de leur meilleures Performances Personnelles ou comme  Kiyan Limbert, seul garçon du groupe qui  améliorait de trois secondes son 100m libre, de sept secondes son 200m libre, d’une seconde et demie son 50m dos et d’une seconde et demie sont 50m brasse.

 

Prochain événement le 14 octobre avec la deuxième compétition de préparation.

 

ion.

Please follow and like us:
20